Questions fréquentes sur la vaccination COVID19

Cliquez sur la question pour afficher la réponse :

La mortalité de la COVID chez les personnes jeunes en bonne santé est très faible. En dessous de 20 ans, elle est estimée à moins de 1 mort sur 1 million. Entre 20 et 40 ans, la mortalité varie, entre 1 sur 10 000 et 1 sur 1000 ce qui est non négligeable.
Par ailleurs, il n’y a pas que la mortalité qui doit être prise en compte. Les formes sévères qui mènent à une hospitalisation simple, voire en réanimation, sont plus fréquentes (près de 1%). Et ces formes peuvent être associées à des séquelles lourdes. Même en dehors des formes graves, il y a un risque de développer ce qu’on appelle le « covid long », qui s’accompagne de symptômes avec des conséquences réelles sur votre vie quotidienne (perte de goût et d’odorat, fatigue chronique, problèmes cardiaques et respiratoires).

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Un certain nombre de cas de thromboses, pas tous mortels, ont été remontés à la suite d’injection des vaccins AZ et J&J. Plus précisément, le risque de thrombose cérébrale ou localisée est approximativement de 1 sur 100 000, sachant que nous sommes tous à risque d’en faire une. Par exemple en prenant l’avion ou la pilule contraceptive, il y a un risque de thrombose localisée qui peut avoir des conséquence sévère. S’il est bien réel, le sur-risque dû au vaccin est extrêmement minime. L’Angleterre a ainsi vacciné massivement sa population avec le vaccin AstraZeneca, avec seulement quelques cas de thrombose par million de personnes vaccinés.

A titre de comparaison, être malade de la COVID19 est associé à un risque 8 fois plus important de thrombose grave. Il y a un recul suffisant aujourd'hui, avec plus de 100 millions de personnes vaccinées par AstraZeneca, ce qui rassure énormément sur la sécurité de ce vaccin.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Oui et non. La technologie des vaccins Astra-Zeneca et Johnson&Johnson n’est pas tout à fait nouvelle, la vaccination par adénovirus a déjà été expérimentée contre Ebola et a été mise au point par l’institut Pasteur. En revanche, les vaccins à ARN messager (Pfizer/BioNTech et Moderna) sont eux issus d’une technologie nouvelle mais il ne s’agit pas d’une expérimentation à grande échelle ! L’ensemble du processus de développement et de fabrication a suivi les règles strictes et aucune étape n’a été sautée (étude de tolérance, étude de sécurité, étude d’efficacité) avant la commercialisation des vaccins. Des centaines de millions de personnes ont reçu une ou deux doses de ces nouveaux vaccins, et la surveillance pharmacologique est maximale. Non nous ne sommes pas des cobayes, ces vaccins sont une chance inespérée pour sortir le plus rapidement possible de la pandémie.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Non. Ce qui favorise les mutations c’est la circulation active du virus. Plus il circule, plus il risque de muter, de s’adapter. Seule une vaccination de masse permettra de freiner la circulation, limitant ainsi que risque de voir émerger des nouveaux variants. C’est malheureusement le cas en Inde ou au Brésil, où l'épidémie est hors de contrôle et d'où émergent de nombreux variants qu'il convient de surveiller.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Ne pas se faire vacciner vous met en danger de contracter la maladie et de risquer d’avoir des séquelles ou de mourir. En outre vous risquez de contaminer des proches qui sont en situation de fragilité et qui pourraient développer des formes graves de la maladie. Enfin, l’immunité collective ne pourra se faire que si une grande partie de la population est vaccinée sans quoi l’épidémie perdurera.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Cette prouesse est le résultat d’actions globales et collectives afin de mettre au point des vaccins dans un temps record. Des start-up innovantes ont bénéficié de soutiens financiers massifs pour développer et faire valider des techniques nouvelles à l’instar de BioNtech et Moderna.

Les méthodes de séquençage de l'ARN étaient très aboutie en 2020, ce qui n'était pas du tout le cas il y a 20 ans. Ainsi, la séquence complète du SARS-COV-2 était déjà connue et diffusée dès début janvier 2020.  Des chercheurs travaillaient déjà sur un vaccin pour d'autres coronavirus, ainsi les chercheurs avaient déjà une certaine expertise.

 

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Oui ! Il n’y a aucun risque rapporté pour les femmes enceintes. Se faire vacciner est d’autant plus important que la COVID-19 semble clairement plus dangereuse chez les femmes enceintes, et de manière croissante à l’approche du terme. Des études de très bonnes qualités ont confirmé la sécurité du vaccin chez les femmes enceintes.

 

Les femmes qui allaitent peuvent également être vaccinées.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Comme pour tous les Ac maternels Les Ac protecteurs passent dans le lait maternel et confèrent une protection au nouveau né.

Les vaccins actuels ont une efficacité de plus de 90% sur les formes graves. Ça veut dire que le risque de contracter la maladie est considérablement réduit. Il existe évidemment un risque minime d’être contaminé en étant vacciné, il s’agira alors d’une forme asymptomatique ou faiblement grave.

Par ailleurs de plus en plus d'études semblent rapporter le très faible risque de contamination une fois vacciné. Dans plusieurs pays, les personnes vaccinés ne sont plus tenus de garder le masque et peuvent reprendre une vie normale progressivement. Si une grande partie de la population est vaccinée la circulation du virus diminuera progressivement et la pandémie s’arrêtera.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

L'industrie pharmaceutique cherche à vendre les produits qu'elle a développés mais la plupart des vaccins ont été développés par des chercheurs indépendants, sur lesquels l'industrie a investi. Le processus de validation suit des règles très strictes, avec des évaluation indépendantes rigoureuses.

L'évaluation de la situation en Israël, en Angleterre ou aux Etats-Unis montre clairement que ces vaccins sont efficace pour réduire la circulation du COVID. Alors certes, certains laboratoires pharmaceutiques pourront tirer profit du développement de leur vaccin. Mais c'est toute la population aussi qui en bénéficie.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Tous les traitements présentent des risques d’effets secondaires qui peuvent être parfois, mais très rarement, mortels. Ainsi, la liste des effets indésirables du paracétamol ou de l’ibuprofène elle est longue. Ces risques sont inhérents à toute thérapie mais ils sont extrêmement faibles. Par exemple, le risque d'un effet indésirable grave après une prise d'aspirine est de plus d'un sur 10 000, soit beaucoup plus que le risque de thrombose par la vaccination.

A titre de comparaison, le risque de développer une thrombose grave après vaccination approche celui d'avoir un accident d'avion sur une compagnie régulière.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Aucun vaccin jusqu’à présent n’a présenté un risque quelconque à long terme. Nous avons déjà énormément de recul sur les vaccins anti Covid, des centaines de millions ont été déjà vaccinés depuis des mois. Un risque à long terme c’est un risque faible à court terme qui s’accumulerait.  Ainsi, tout risque à long terme peut déjà s'estimer avec le recul actuel.

En revanche, nous manquons de recul sur les conséquences à long terme du COVID qui pourraient être graves chez certaines personnes. N’oublions pas, enfin, que certains virus augmentent le risque de développer certains cancers.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Oui c’est vrai. Il est probable qu’un rappel de vaccin soit nécessaire tous les ans comme c’est le cas pour la grippe. Ce rappel sera adapté aux nouveaux virus qui pourraient émerger afin de nous protéger durablement contre tous les variants qui circuleraient.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Non, en aucune façon. L’ARN messager ne peut pas interagir avec le génome humain et sera éliminé assez rapidement. Le principe est simplement de commander la production d’une protéine (la protéine S du SARS-COV-2) pour provoquer une réaction immunitaire et la fabrication d’anticorps neutralisants. L’ARN messager contenu dans le vaccin est une partition que l’organisme va exécuter, une sorte de programme informatique qui conduit à la synthétisation d’une fraction du Sars-CoV-2 par notre propre corps. En procédant ainsi, le badge d’entrée du Sars-CoV-2 dans nos cellules se retrouve désactivé et le virus est dans l’incapacité de pénétrer dans notre organisme.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Les efforts de recherche se sont aussi massivement concentrés sur les traitements. Et malheureusement, jusqu’ici, très peu ont montré un bénéfice dans la COVID (principalement la dexaméthasone – un médicament générique et très bon marché). A ce jour Il n’existe aucun traitement dont l’efficacité ait été démontrée. Ni ceux des laboratoires  pharmaceutiques, ni le zinc, la vitamine D ou encore l’ivermectine. Les pays qui ont fait le choix de promouvoir ces traitements sont frappés par une mortalité sévère. Le Brésil en est la triste illustration.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Pour que la pandémie s’achève il faudra une vaccination massive de la population en complément des gestes barrière. Il y a beaucoup de créneaux qui s’ouvrent. Et si vous avez peur, ça peut se comprendre, mais c’est irrationnel. Alors allez-y, même avec votre anxiété. On peut trouver des créneaux plus facilement. De nombreuses plateformes proposent des rendez-vous de vaccination, elles sont plus la plupart accessibles depuis le site vitemadose : https://covidtracker.fr/vitemadose

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Oui tout à fait. Pour une raison très simple : même vacciné, il persiste une possibilité d’être porteur voire contaminant. Tant que la couverture vaccinale est insuffisante et tant que le virus circule, le respect des gestes barrières est indispensable.

Quand la grande majorité de la population sera vaccinée et que le virus ne circulera quasiment plus, il est possible que petit à petit, nous puissions nous relâcher progressivement. Mais ce n’est pas du tout le cas pour l’instant.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

C'est discutable. Il semble que certains vaccins peuvent être moins efficaces sur certains variants, en particulier le variant dit Sud-Africain pour le vaccin Astra Zeneca. On peut donc légitimement se dire qu'il est préférable de recevoir une dose de vaccin ARNm (Pfizer ou Moderna). Mais à l'heure actuelle, les patients ayant une indication à la vaccination Astra Zeneca ne doivent pas refuser ou retarder la 2ème injection. En pratique, après une première dose du vaccin Astra il faut une 2ème dose. Et rien ne permet de dire que l'un ou l'autre des vaccins est préférable pour la deuxième.
Actuellement, la prévalence des variants pour lesquels le vaccin Astra Zeneca est moins efficace est très faible (moins de 10%). Il faut donc rester confiant dans l'efficacité du vaccin Astra, et recevoir la deuxième dose dès que c'est possible.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

En effet, il y a des différences d’efficacité selon les vaccins et les variants.
Tout d'abord, pour résumer, tous les vaccins proposés en France ont une excellente efficacité sur la COVID symptomatique, et surtout sur les formes graves.
Les vaccins ARNm (Pfizer et Moderna) sont ceux qui ont montré la plus forte efficacité (plus de 95%) sur tous les variants. Le vaccin Astra Zeneca, même s'il a une efficacité un peu moindre sur la COVID, garde près de 100% d'efficacité sur les formes graves. Et ce chiffre est de 90% pour le J&J.

Tous les vaccins proposés en France ont donc une efficacité excellente. Une étude préliminaire a suggéré que le vaccin Astra Zeneca n'était pas aussi efficace face au variant Sud-Africain. Mais gardons en tête que ce variant ne représente même pas 5% des variants circulant en France.

En résumé, pour éviter la maladie, tous les vaccins sont bons, et le meilleur est celui qui est disponible!

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Non, les cas d'allergies aux vaccins COVID sont extrêmement rares. Les contre-indications sont uniquement :

  • Antécédent de réaction allergique avérée à la première injection
  • Antécédent d’allergie à un des composants du vaccin, en particulier aux polyéthylène-glycols et par risque d’allergie croisée au polysorbate
  • Antécédent d'allergie à la trométhamine (TRIS, trométamol) pour les vaccins ARNm

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Pas du tout. Tout d'abord, aucun des vaccins contre le COVID actuellement disponibles en France ne contient des métaux lourds. Ensuite, il est vrai que certains adjuvants ou stabilisateurs d'autres vaccins contiennent de l'aluminium ou du mercure. Mais cela ne comporte aucun risque. Nous avons plus de 90 ans de recul sur l'aluminium dans les vaccins et il n'y a jamais eu de risque rapporté.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Tout d'abord, même si les risques sont faibles, ils ne sont pas nuls (cf cette question/réponse). Ensuite, il n'y a aucune raison de penser qu'une éventuelle 2ème infection sera la même que la première. L'intensité des symptômes et la sévérité de la maladie dépend d'énormément de facteurs différents et il est impossible d'estimer à l'avance si l'on fera une forme bénigne.

Enfin, on rappelle que la vaccination n'est pas simplement une décision personnelle, mais doit aussi s'intégrer dans une réflexion collective. Cf cette question/réponse, seule la vaccination du plus grand nombre permettra d'éteindre cette épidémie.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Cette théorie circule sur les réseaux complotistes. Elle n’est fondée sur rien. Bien sûr, les maladies que l’espèce humaine a croisées sur son chemin ont été au moins partiellement vaincues par notre système immunitaire, sinon, nous ne serions pas là. Mais c’est une victoire collective, obtenue au prix de véritables hécatombes. Avant les vaccins, la diphtérie ou la variole tuaient les enfants par dizaines de milliers. Avant les antibiotiques, la tuberculose, les infections rénales ou les pneumonies étaient souvent mortelles. La mortalité infantile touchait près d’un enfant sur deux, et l’âge moyen du décès était de 50 ans et non de 80 ans !

Alors oui, notre espèce a survécu à ces maladies, mais les individus ont payé un lourd tribut à ces infections. Il est irresponsable de laisser entendre que l’on peut laisser mourir des dizaines de milliers d’individus sans rien faire.

Pour en savoir plus, poster un commentaire, ou demander une précision sur cette thématique, cliquez ici

Non, pas du tout

Le vaccin commence à avoir un effet protecteur au bout de 2 semaines environ. Il n'y a donc rien d'étrange à ce qu'on puisse être infecté alors qu'on vient d'être vacciné. Il se trouve que beaucoup de cas de COVID post vaccin ont été décrit il y a quelques semaines. C'était tout à fait attendu car la circulation du virus était très élevée, avec un taux d'incidence très fort. Le risque d'être contaminé était donc important à cette période, qu'on ai ou non reçu la première dose.

Il n'y a aucune donnée qui pourrait suggérer que se faire vacciner augmente le risque d'être malade du COVID.

 

Pour poser des questions / Commenter

Les commentaires et questions sur la page d’accueil sont désormais fermés. Suivez le lien en dessous de chaque réponse pour accéder à un article dédié où vous pourrez poster commentaires et questions complémentaires.

226 réflexions sur « Questions fréquentes sur la vaccination COVID19 »

  1. Est il indiqué de vacciner des jeunes personnes (20-30) malgré les effets secondaires y compris avec de l’ARN ? (Myocardite par ex) ?

    1. Absolument. L’atteinte d’une immunité collective ne pourra se faire que si la grande majorité de la population est vaccinée. Les 20-30 ans devront l’être comme les autres. Il y a très peu d’effets indésirables avec les vaccins ARNm ou autre (cf FAQ). Il n’y a pas d’association avec un risque de myocardite. Enfin, les effets secondaires “bénins” sont relativement fréquents (fièvre, fatigue) mais de très courte durée. Ce qui n’est pas le cas avec une infection COVID.

  2. Bonjour,
    Je réponds quoi à ça ? :
    Si tu cherchais des vrais infos … tu apprendrais qu Inde , il y a plus de morts dans les régions où on vaccine que celle où on soigne à l Invermectine …!!

    Merci d’avance

    1. On ne répond pas… Les pays qui ont utilisé les traitements sans preuve d’efficacité (Ivermectine, Chloroquine…) comme le Brésil ou l’Inde par exemple, sont dans une situation terrible. Il n’y a pas de région en Inde ou la vaccination est suffisante pour qu’on puisse évaluer son effet.

      1. Merci !
        C’est bien ce qui me semblait : ne plus répondre est la meilleure chose à faire.
        Il n’en reste pas moins que c’est triste et inquiétant quand cela vient de la famille proche.

      2. N’oubliez pas que l’inde a 20 fois plus d’habitants que la France, et qu’il faut donc diviser les chiffres par 20 ( nbre de morts par jour 4000/20= 200, soit mons qu’en France …) et si leurs chiffres sont faux, difficile de les commenter …
        Curieux aussi qu’ils aient eu très peu de morts l’année dernière …

        1. La chloroquine et l’azythromycine allongent l’intervalle QTc qu’en est il des vaccins adenovirus et du Covid pour les QT long congénitaux

          1. Bonjour
            Les vaccins ne sont pas connus pour prolonger l’intervalle QT (et donc exposer à des troubles du rythme cardiaque graves)

        2. Merci beaucoup, après avoir entendu le rapport entre le nombre d’habitant en Chine et le rapport de 20 aussi avec la France maintenant je regarde le nombre d’habitant des pays, j’aimerai que les journalistes fasse ce travail pour aider le plus grand nombre à mieux comprendre les situations ici et là.

    2. Mon ami belge ne parlant pas français s’est fait vacciné alors qu’il était grippé. Ici à Verviers.
      Il a attrapé un covid immédiat et a failli mourir.
      L’hôpital de Verviers l’a sauvé de justesse.
      Comment a t on pu vacciner une personne grippée ? Faute professionnelle car on ne vaccine que des personnes en bonne santé. Pas grippée.

      1. Bonjour
        Tout dépend de ce que l’on appelle “grippé”.

  3. Les vaccins a ARNm ont une meilleure efficacité et moins de risque que le vaccin Astra Zeneca. D un point de vue égoïste, ne vaut il pas mieux attendre 1 a 3 semaines de plus pour trouver un créneau ARNm plutôt que de me vacciner a l AZ ? ( d un point de vue sociétal la discussion est differente)

    1. C’est une très bonne remarque. Mais il est probable que l’accès aux vaccins ARNm pour tous prendra un peu de temps, et on ne peut se permettre de perdre quelques mois, et de risquer une rentrée “Covidée”.

      1. 56 ans j’avais les mêmes craintes mais je n’ai cependant pas attendu pour me faire vacciner Astra Zeneca
        Cependant je me demande si pour la deuxième dose un vaccin ARmn ne serait-il pas plus sur contre les variants et pourquoi n’a t on pas le choix de la deuxième dose entre 55 et 60 ans ?

      2. Je croyais que AZ était aussi efficace contre les formes graves et les décès, 100% comme les vaccins ARNm. Je pensais aussi que le % de décès liés aux vaccins était très similaires.

  4. Le mélange AZ et ARN m recommandé par la HAS pour les moins de 55 ans ayant reçu une 1 iere dose d AZ … n a jamais testé sur l homme ! N est ce pas là une expérimentation à échelle reelle sur + de 500000 personnes ?

  5. Bonjour, j’ai eu le covid en mars 2020.
    J’ai contrôlé mon taux Anticorps en avril et septembre. Des IgG étaient bien présentes.
    J’ai fait à nouveau une prise de sang le 20 avril 2021. Mon taux d’anticorps totaux SARS Cov-2 est supérieur à 250U/ml. Un ami vacciné par pfizer en janvier avec rappel en février 2021 a un taus à 220.
    Est ce utile dans mon cas de me faire vacciner?

    1. oui. Une première injection de vaccin va booster votre immunité de manière durable.
      La question se poserait de proposer même 2 injections, mais il semble que si vous avez encore des anticorps, une seule injection peut suffire.

  6. Bonjour j’ai eu du Moderna en première dose. Suite à une erreur au centre de vaccination, aujourd’hui, j’ai eu du Phifer en deuxième dose. Est ce que la couverture vaccinale sera bonne pour moi ? Y a t il un risque pour ma santé ? Merci

    1. Se faire vaccines par 2 vaccins à ARNm ne posera aucun problème. La technologie est la même. De plus, il ne semble y avoir aucun risque à avoir une 2ème dose d’un vaccin différent de la 1ère.

  7. Pourquoi le J&J se donne-t-il en une seule dose s’il utilise la même technologie que l’AZ ? Est-il aussi efficace ? Je ne comprends pas cette différence, c’est le seul vaccin en une dose, comment le système immunitaire peut il réagir différemment avec la même technique ?

    1. Cette question dépasse mon champ de compétence. Mais il faut reconnaître que ce schéma vaccinal semble marcher, et a été testé et validé avec un grand niveau de preuve

  8. Bonjour,
    Je suis vacciné contre le Covid depuis hier, puis-je donner mon sang ?

      1. Oui aucune CI à donner son sang même immédiatement après avoir été vacciné !
        La seule nuance est si la personne vaccinée a des réactions types fièvre frissons après vaccin : on attend quelques jours et la normalisation des signes avant de pouvoir donner du sang

    1. Sur Twitter, le compte officiel de l’EFS répond qu’on peut donner son sang sans problème

  9. Il faudrait peut-être faire une question concernant les infections après la 1e dose mais avant la 2e (mon cas). Du genre “J’ai été infecté après la 1ère dose mais avant la 2ème, quand est-ce que je peux me faire vacciner à nouveau et est-ce que c’est nécessaire ?” J’ai trouvé une réponse sur le site de la HAS, 6 mois, mais est-ce que fiable et ça risque peut-être de changer ?

    1. En effet, dans cette situation particulière, on ne recommande pas de faire la 2ème injection pour l’instant.
      On a le temps, car de toutes façons vous êtes immunisés un moment. On en reparle à la rentrée, avec peut être de nouvelles données, ou peut être le dosage de vos anticorps.

      1. Merci! C’est quand agréable ce sentiment d’être blindé d’anticorps. Je respecte les gestes barrières, j’engueule gentiment les sans-masques comme avantmais avec bien plus de quiétude maintenant.

    1. C’est une bonne question. A priori, il vaut mieux repousser le vaccin à 10j plus tard. Ce n’est pas un risque en soit, mais se faire vacciner alors qu’on est en période d’incubation, c’est en tout cas gâcher une dose!

  10. Bonjour,
    Que pensez-vous de la 2nd injection avec Pfizer ou Moderna après 1ere injection avec AZ ? Efficacité ? Cordialement

    1. les 2 vaccins ont été testés séparément donc ils ne sont pas dangereux on le sait.
      De plus, ils ont chacun été aussi testés sur des individus déjà immunisés. Et il n’y a aucun effet indésirable particulier rapporté. Cela dit, l’association de 2 vaccins différents est en train d’être évaluée, et il est même possible que l’immunisation conférée soit encore meilleure! comme on l’a vu pour une injection après infection.

      1. En fait 1ere injection AZ et 2eme Pfizer ou moderna’donc 2 primo vaccinations puisque l un est un vaccin ADN et l autre ARN.Est ce que nous serons vacciné sur du long terme qd nous avons ce mix de vaccins?

        1. Comme décrit dans la question 17, le fait de recevoir une 2eme dose par un vaccin différent du premier n’est pas un problème. La 2ème dose sera donc le booster, et vous aurez un schéma vaccinal complet. Les études sur ce point précis sont en cours, on saura donc dans quelques mois s’il vous faut ou non une 3ème injection. Il n’y a cependant aucune raison de le suspecter. Le premier vaccin a créé des anticorps chez vous, le 2eme a fait booster, pour une immunité durable.

  11. Comment les laboratoires peuvent-ils être sûrs que ces vaccins n’auront aucune incidence ou effets néfastes sur la fertilité et les organes reproducteurs ?

  12. Peux on continuer à boire de l’alcool après être vacciné ?

  13. Est ce vrai que la vaccination pourrait aider certains malades Covid long à guérir (plus vite)? Merci.

    1. Rien ne le suggère non. Si on a contracté le virus une première fois, la vaccination va réduire le risque de ré-infection, mais n’aura probablement pas d’effet sur les symptômes à long terme de la première infection

  14. De ce qu’on a compris des mécanismes qui ont conduit aux thrombose cérébrale très rare avec AZ, doit t’on s’attendre à plus ou moins de ces cas très rares après la 2e dose? Merci

  15. Bonjour,
    J’ai fait un choc anaphylactique a 16 ans suite à l’ingestion de noisette, c’est ma seule allergie. J’ai 35 ans et suis en bonne santé, je suis soignante, pourrais je me faire vacciner ?

  16. Bonsoir,
    Diabétique de type 1 avec des antécédents de système immunitaire qui réagit de manière complexe, faut-il craindre la vaccination Arn ou bien pas du tout ? Faut il prévoir des examens complémentaires avant vaccination ?

  17. Bonjour Yonathan,
    As-t-on des études fiables sur l’efficacité d’Astra Zeneca pour les variants sud-africain et brésiliens, l’étude sud-africaine ayant abouti à son élimination semblant contestée?

    1. En effet, le vaccin AZ ne semble pas très efficace contre le variant Sud Africain (mais tout de même partiellement efficace, surtout sur les formes sévères probablement). En revanche de récentes études montrent que AZ est efficace sur le variant dit brésilien.
      Je vais ajouter une question et un article sur l’efficacité des différents vaccins sur les différents variants.

  18. Pourquoi vouloir vacciner la population mondiale pour un virus qui tue 0,05 % de cette même population mondiale ?

    1. Parceque 0,5% (et pas 0,05) ca fait quand meme des dizaines de millions de morts. Et l’effondrement de tous les systèmes de santé. Et une catastrophe économique mondiale. Un accroissement des inégalités sociales et économiques. Rien que ça.

  19. Que pensez vous des réinfections covid de résidents àgés, pourtant vaccinés, constatées dans plusieurs EMS se trouvant en France ?

    1. Les vaccins ont une efficacité proche de 100% pour les formes symptomatiques. Cela veut dire que le risque d’être malade n’est pas nul, mais très très faible. Et surtout, les vaccins protège très fortement des formes graves. Nous ne voyons quasiment aucun patient vacciné en réanimation.
      Et il se trouve que ces très rares exemples d’infections (pas ré-infections, infections) en EMS étaient des formes non graves.

  20. Que pensez vous d’une possible future vaccination des enfants et des jeunes Ados?

    1. Il faudra vacciner le plus grand nombre. les jeunes ados sont probablement vecteurs important des infections même s’ils sont très peu touchés.
      Il est probable que la vaccination s’étende aux mineurs prochainement.

  21. Bonjour, merci beaucoup pour ce site !

    J’ai 49 ans et probablement eu le Covid en octobre (fièvre, courbatures, légère perte de goût, etc.) mais sans m’être fait tester. J’ai reçu ma première dose de Pfizer mardi, et j’ai eu une grosse fatigue pendant 36 heures (et mal à l’épaule). La 2e dose est-elle nécessaire ? Sachant que ça m’embêterait professionnellement d’être dans un état grippal début juin suite à cette 2e dose. Et 2e question, pourrais-je éventuellement la reporter d’un mois, ce qui ferait 2 mois entre les 2 doses ? Merci infiniment.

    1. C’est une question à laquelle il n’y a pas encore de réponse absolument scientifique et consensuelle. On sait qu’après une infection, une seule injection permet une immunisation très forte. Ce qu’on ne sait pas c’est si celle ci reste dans la durée, et surtout, si cela est valable quelle que soit l’ancienneté de l’infection. Votre infection semble un peu ancienne, et surtout non documentée. Donc il faut conserver le schéma classique de 2 injections

  22. Bonjour,

    J’ai 54 ans, la maladie de crohn depuis25 ans, traité Humira, et un diabète type 2 induit.
    Mon pharmacien est contre une vaccination dans mon cas, mon spécialiste ne veut pas s’engager…
    Qu’en pensez-vous

    1. Rien dans ce que vous décrivez ne représente un risque particulier avec la vaccination. Vous pouvez recevoir tout vaccin proposé dans votre cas (en l’occurrence les vaccins à ARNm). Votre situation rend d’autant plus utile cette vaccination car vous êtes plus à risque de faire une forme sévère de la COVID.

    2. Mon pharmacien, qui se tient très informé, a eu en retour des cas de sur réaction en cas de contamination Covid pour des personnes immuno-déprimées vaccinées.
      Qu’en pensez-vous ?
      Merci d’avance, et merci pour votre site 🙂

      1. Aucune donne ne peut étayer cela.
        Il est très improbable que les patients immuno-deprimes soient plus à risque de réaction importante.

  23. J’ai été vacciné avec Astrazeneca au mois de février. Je devrais recevoir ma deuxième dose le 15 mai. Le problème c’est que j’aurais 55 ans en octobre. Je n’ai plus le droit à la deuxième dose qui est réservée maintenant au plus de 55 ans. Que dois- je faire pour avoir une deuxième dose et avec quel vaccin ?

    1. Il n’y a aucun problème à recevoir une 2e dose d’Astra comme prévu, mais il est fréquent que pour les personnes dans votre cas, le schéma vaccinal soit modifié et que l’on vous propose un vaccin ARNm. Dans les deux cas, il n’y a aucun risque supplémentaire. CF les questions sur les vaccinations croisées.

  24. Bonjour,
    j’ai 71 ans,j’ai fait en 1977 un choc anaphylactique,quand je fais un traitement j’ai souvent des effets indésirables aux medicaments, puis je me faire vacciner , si oui avec quel vaccin.
    Merci.

    1. Merci, je vais ajouter une question/réponse sur ce sujet.
      En résumé : aucun problème pour vous. Et cf question 19 que je viens d’ajouter

  25. Bonjour,
    J’ai 20 ans, j’ai toujours été à fond sur la vaccination et ce sera bientôt mon tour d’ici l’ouverture pour tous les +18 ans, mais j’ai pris un peu peur avec les fameux cas de myocardite rencontrés chez des jeunes après la vaccination ARNm.
    On est bien d’accord, cette peur est irrationnelle et ce sont des cas extrêmement rares ?
    Merci

    1. Extrêmement rare, et d’ailleurs aucun lien avéré avec la vaccination!
      En revanche, la COVID est associée à un risque (très faible) de myocardite. Alors autant se vacciner!

  26. Je suis allergique à la pénicilline et mon mari est allergique à l’aspirine.Nous sommes également allergique au pollen y a-t-il des risques

  27. Bonjour. J’ai 58 ans et ai reçu en mars dernier le vaccin AZ sans effet secondaire (très léger mal de tête et d’estomac pdt 24h autant dire rien). Je dois recevoir ma 2ème dose le 20 mai prochain. J’hésite, ayant peur du risque de thrombose. Puis-je demander le Pfizer et si oui, est-on certain que cette complémentarité (AZ + Pf) garantisse une protection aussi optimale qu’avec 2 doses d’un vaccin identique ? Merci et bravo pour votre site. Excellente initiative.

  28. Bonjour..après une première dose astra..je prends pfizer..2 mois après..le délai convient-il ? Merci

      1. Bonjour – un écart de trois mois entre deux doses ARNm, est-ce trop espacé ? J’ai 45 ans, en bonne santé. Merci!

        1. Il est difficile de dire précisément quel est le délai optimal entre deux doses selon les vaccins.
          Aucune raison de penser qu’un écart de 3 mois est trop long. Le seul risque est que vous n’êtes pas protégé avant la deuxième dose, donc plus longtemps à risque.

  29. Bonjour,
    Je viens de lire la réponse à la première question de votre FAQ.
    Vous indiquez que la mortalité de la tranche d’âge 20 – 40 ans est de 1 pour 10 000 à 1 pour 1000. D’où proviennent ces chiffres ?
    Selon les derniers chiffres de l’ANSM, la mortalité des 15-44 ans du 1er mars 2020 au 25 avril 2021 est de 1% de la population : la différence est énorme.
    Pourquoi vos chiffres ?
    Merci

    1. 1% des morts ont moins de 45 ans ne veut pas dire que les moins de 45 ans ont une mortalité de 1%.

      Par ailleurs on peut lire aussi que la mortalité de cette population est de 1% mais il s’agit de la mortalité hospitalière. C’est à dire pour les personnes déjà hospitalisés. Donc une fraction de cette population.

      La mortalité estimée des moins de 40 ans est proche de 1 sur 100 000. Mais ce sont des ordres de grandeur. Pas une probabilité exacte.

  30. Quel est le niveau de protection conféré par la première injection de vaccin ARNm?

  31. Les rendez-vous de vaccination ARNm ayant été inaccessibles, j’ai fait vacciner ma mère de 84 ans à l’AstraZeneca.
    Le délai initialement de 9 semaines a été porté à 12. Résultat: elle ne sera vraiment protégée que tardivement.
    Je sais que les 12 semaines sont censées conférer une immunité plus durable (encore que cette reco date du temps où AZ était interdit aux plus de 60 ans), mais, avantages et inconvénients bien pesés des deux côtés, ne devrait-elle pas tenter de faire le rappel à 9 semaines?

    Merci d’avance

  32. Bonjour mon épouse a peur de se faire vacciner car elle redoute que cela ai des effets sur la fertilité que puis je lui Repondre ? Et merci pour votre site

  33. Si on a eu une maladie auto immune comme basedow ( soignée) faut il se faire vacciner : en priorité ou pas, ou y a t il un risque + à se faire vacciner ( avec vaccin ARNm)?

  34. Bonjour,
    A-t-on des informations sur un futur vaccin français, s’il vous plaît (quel type de techno, adjuvant ou pas, calendrier de tests ou de sortie…) ?
    Merci !

  35. Existe il des études sur les effets secondaires des gens ayant déjà eu la covid et qui se font vacciner par vaccin a ARNm ?
    En effet les personnes covid + étaient exclues de l’étude de mise sur le marché du vaccin pfizer par ex.

    1. Il y a eu beaucoup d’études et d’évaluation sur la sécurité et l’efficacité des patients vaccinés et déjà infectés. L’immunité conféré par un seul vaccin semble durable et importante. Il n’y pas pas plus d’effets secondaires rapportés.

  36. bonjour,
    ce faire vacciner pourquoi pas, mais!!! que fait le vaccin??? il tue le virus?? il l’attaque??? ou il est comme un antibiotique???
    quand je me fait vacciner contre le tétanos, je peux me blesser après, je ne l’attrape pas,

    donc si on ce fait vacciner, normalement on ne l’attrape pas, et on devrait pouvoir retirer son masque et embrasser tous le monde, ai-je raison???
    j’attends votre réponse
    merci

    1. Oui vous avez probablement raison. De plus en plus de données confirment que lorsqu’on est vacciné, il n’y a très peu de risque de pouvoir transmettre la maladie; Mais “très peu” ce n’est pas “zéro”. Donc tant qu’il y a une circulation active du virus, il faut poursuivre les gestes barrières. Cf la question sur ce sujet.

  37. Bonjour,

    Je me suis faite opérée et je suis sous levenox , bi profenid et tramadol , y a t il une contre indication à la vaccination ? Si oui à partir de combien de temps après la fin de mon traitement pourrais je me faire vacciner ?

    En vous remerciant de votre réponse

  38. Elles sont où vos sources ? On est censé vous croire sur parole ? J’appel ça de la propagande

    1. Tout est sourcé en effet. Je n’encombre pas trop le site des milliers de références mais je n’avance rien qui n’a pas été prouvé.

  39. J’ai entendue une infirmière dire que les vaccins Pfizer et Moderna contenaient du mercure !
    Qu’en est-il ?
    Merci pour vos lumières.

    1. Non il n’y en a pas.
      Cela dit : le mercure est composant fréquent de stabilisateurs utilisés dans d’autres vaccins, et ne présente aucun risque.
      Il n’y a aucune raison de s’inquiéter

  40. Dans ce contexte général de suspicion, je pense qu’il est utile de jouer la transparence maximale. J’aurais donc trouvé intéressant que vous publiiez dans la rubrique “à propos” vos éventuels conflits d’intérêt. Merci de bien vouloir satisfaire à ma demande et à celle des autres personnes qui considèrent que ce point est crucial.

  41. Quel est mon niveau de protection après la 1ere dose d’Aztrazeneca ? Je vais voir mes petits fils que je n’ai pas vu depuis cet été avant ma 2e dose
    Merci pour votre initiative

  42. Bonjour et merci pour ce site! J’ai eu le Covid en mars 2020, IGG toujours présents en septembre. J’ai eu ma 1ère dose Pfizer hier, à ma surprise on veut me faire une 2ieme injection. L’argument de la durée de protection ne me convient pas car pourquoi 2 doses me protégeraient plus qu.une infection+ une dose. Et de toutes façons jusqu’a maintenant personne ne sait combien de temps dure la protection. On me dit que je risque d’être très malade après la 2ieme injection car j’ai déjà été infectée. Merci de votre réponse.

    1. Il est difficile d’établir avec précision pour qui un schéma à une seule injection peut suffire.
      Il semble clair que c’est le cas pour une infection récente. Moins lorsque l’infection est ancienne.

      Il n’y a cela dit aucune raison de penser que vous serez plus malade après la 2ème injection. Donc on recommande de poursuivre comme prévu le schéma à 2 injections.

  43. Bonjour, après une première injection d’AstraZeneca pour une personne de 56 ans, quel type de deuxième injection est-il préférable ? Merci pour votre action !

  44. J’ai eu après la 1ère dose Pfizer des effets secondaires importants : inflammation rhumatismale, douleurs thoraciques, essoufflements , maux de tête, douleurs musculaires. Ayant des eu des épisodes de pericardites pendant mon hépatite C (2000) et un RAA à l’adolescence je crains de faire la 2ème dose.
    Merci de me donner votre avis. Mon cardiologue ne prend pas position.

    1. Il n’y a aucune raison d’être inquiet. La vaccination peut être associée à des effets indésirables précoces et de courte durée tels que vous décrivez. Ces effets sont bénins. Il faut compléter votre schéma vaccinal avec la 2ème injection pour une immunité durable. C’est indispensable, pour ne pas risquer de perdre le bénéfice de cette première injection.

  45. Je suis affectée de 2 maladies auto-immunes : Hashimoto et Psoriasis ,cette dernière a pris une grande ampleur depuis ma vaccination par le vaccin Pfizer c’est à dire apparition de douleurs notamment articulaires, thoraciques, vertébrales et scapulaires avec augmentation du taux de CPR .
    Mon médecin traitant m’a parlé d’une possible poussée rhumatismale , j’attends avec impatience une consultation du spécialiste si difficile à obtenir !
    Ma question est : mon terrain aurait -il été propice à une telle évolution à cause de la vaccination dite ARN

    1. Il est difficile de répondre avec certitude à cette question.
      On sait que au décours d’un vaccination peut survenir un épisode pseudo-grippal. Fièvre, courbatures, douleurs articulaires.
      Cela peut-être indépendant de votre maladie sous-jacente. Cela peut aussi avoir favorisé une “poussée”, mais tous les symptômes en lien avec la vaccination sont de courte durée.

  46. Bonjour, j’ai eu un AVC du à une malformation artério-veineuse à l’âge de 13 ans, j’en ai aujourd’hui 22. Est-ce que la vaccination représente un risque pour moi ?

    1. Bonjour. Les vaccins pouvant comporter un risque de thrombose (Astra Zeneca et J&J) ne sont pas indiqués pour les personnes de moins de 55 ans. Donc la question ne se pose pas pour vous et vous pouvez recevoir un vaccin ARNm.

  47. Bonjour, je fais des allergies quand mon corps monte en température ( souvent après un effort physique aussi) boutons sur le corps qui démangent. Y a t il un risque de se faire vacciner ?

  48. J’ai pu voir sur de nombreux sites d’informations que la première dose de vaccin Pfizer – BioNtech permettrait d’atteindre une protection d’environ 80 % au bout de 10 jours à la suite de la première injection. Confirmez-vous cette information ? et merci d’avoir ouvert ce site.

    1. Je n’ai pas de données plus précises sur l’efficacité exact du vaccin pfizer, mais les différentes études ou évaluations semblent en effet estimer à 70% après la 1ere dose et près de 100% après la deuxième.

  49. Bonjour et mille merci pour votre site dont j’ai pris connaissance ce matin sur France Inter. Si je suis personnellement convaincu par la vaccination (1ére injection reçue, la deuxième le 14/05), votre site me donnera des arguments envers quelques potes toujours rétissants à se faire vacciner.
    Merci et bravo

  50. Bonjour
    J’ai fait un choc anaphylactique très grave (6 jours en réa) à l’amoxicilline en 2013. Depuis j’ai un terrain allergique qui augmente d’années en années. J’ai questionné mon médecin. Ils ne veulent pas me faire le vaccin contre le covid. Que faire ? Je ne trouve pas 1 seul allergologue pour me faire des tests. Merci

  51. Bonjour

    Connaissez vous la composition exacte de ces vaccins.
    Mon endocrinologue m’a dit que certain composants de ces vaccins n’avaient jamais été testé auparavant sur l’homme,est ce vrai.

    Merci de vos réponses

    Cordialement

  52. Vacciné, puis je être porteur et transmettre encore le virus ?

    1. Bonjour,
      C’est la grande question ! Personne n’a la réponse. Nous avons des arguments indirects pour penser que les vaccinés ne transmettent pas, ou très peu le virus en cas d’infection asymptomatique survenant après la vaccination (très faible portage du virus lors de tests PCR). Espérons que nous aurons bientôt plus de certitudes !

  53. J’ai 70 ans, j’ai été vaccinée avec AZ et j’ai eu des effets secondaires qui m’inquiètent : migraines, vertiges, fourmillements dans le bras gauche et le visage, grande fatigue pendant 3 jours. La 2ème dose est prévue fin mai. J’ai peur… Que dois-je faire ?

    1. Bonjour
      Nous ne pouvons pas donner d’avis personnalisés sur un forum. Cela nécessite une véritable consultation médicale avec dialogue, examen et prise en compte de votre dossier médical complet.

  54. J’ai fait une thrombose au mollet suite à une immobilisation après une entorse du genou, il y a plus d’un an, et je suis aujourd’hui guérie mais avec une veine encore partiellement bouchée. J’ai 55 ans. Quel vaccin vaut-il mieux faire dans mon cas ?

    1. Bonjour,
      La prudence serait de de vous orienter vers un vaccin PFIZER ou MODERNA, mais nous ne pouvons donner d’avis personnalisé sur ce forum. C’est le rôle du médecin avec qui vous discuterez lors de votre passage au centre de vaccination.

  55. bonjour,
    pourquoi les vaccins anti-covid n’ont-ils reçus qu’une AMM Conditionnelle?

    Est-ce parce qu’ils ne répondent pas à tous les tests liés à la sécurité?

    Quand pourront-ils recevoir l’AMM définitive?

    1. Bonjour
      Une autorisation de mise sur le marché “classique” prend plusieurs années. Les étapes ont été raccourcies face à l’urgence de la situation. Il a été considéré que le risque d’effets imprévus non détectés était inférieur à celui de laisser des gens mourir faute de vaccin si l’on respectait la voie habituelle.

  56. Que savez vous des hypersensibilités cutanées retardées après première injection du vaccin Astrazeneca ? J’ai eu cela ( 10 cm de diametre) à partir de J7 avec une réapparition de courbatures généralisées, lourdeur dans les jambes, engourdissement du bras et avant bras… et persistance d’une boule au point de vaccination plus de 2 mois apres. Peut on considérer que c’est une allergie ; donc reproductible ou bien une réponse explosive de l’immunité ? Et enfin est ce que je peux avoir une seconde dose avec un vaccin arn messager ?
    Merci pour votre reponse

    1. Bonjour,
      C’est une réaction vaccinale, liée à la mobilisation de l’immunité. Ce n’est pas vraiment une allergie. Si vous n’avez eu aucun symptôme grave, cela ne contre-indique pas une deuxième injection, qui pourra reproduire les mêmes effets, ou non…

  57. Bonjour, j’ai 35 ans et ai attrape le Covid deux fois, la première en Septembre et la deuxième en Mars. Je souhaite me faire vacciner mais il me semble qu’il faut attendre, quand pourrais-je/devrais-je prendre rdv pour que le vaccin soit efficace?

  58. Bonjour j’ai fait un AIT il y a 6 ans, est-ce une contre-indication à la vaccination ?
    J’ai 70 ans, aucune co-morbite, une très bonne hygiène de vie et un très bon microbiote grâce à la qualité de mon alimentation, et je ne le sens pas de me faire vacciner…qu’en dîtes vous ? Merci de votre site et réponse.

    1. Bonjour
      Non, cela ne constitue en rien une contre-indication. Je vous félicite pour votre bonne santé, mais du fait de votre âge, elle ne vous protège en rien d’une COVID19 grave, et l’indication du vaccin est à mon avis indiscutable chez vous.

  59. Bonjour,
    je suis pharmacienne et j’ai eu une question du style “il paraît que les vaccins sont produits sur des foetus humains”. Je sais que des lignées foetales sont parfois utilisées pour la production de vaccin (ce qui est loin du foetus evidemment, mais les mots font peur!) et j’ai un peu manqué d’arguments en dehors de “ça coute cher et on a des lois qui nous empêchent de faire ce genre de choses”. Avez-vous quelque chose là dessus?
    Merci pour votre travail de vulgarisation…et si jamais vous pouvez compléter vos sources ce serait un gros plus! J’ai vu que vous n’aviez pas de conflit d’intérêt mais le fait de citer les sources apporte encore plus de crédibilité pour les sceptiques un peu tatilllons. Bonne journée

  60. Bonjour,

    J’ ai 64 ans et un antécédent de thrombose en post-partum ( saphène) traitée par contention (car j’ allaitais et donc pas d’ anti-coagulant). Mon état veineux des M.I. est moyen avec des varices.

    Ai-je un risque accru de thrombose en me faisant vacciner ? et quel serait le type de vaccin à privilégier ?

    Merci

  61. Bonjour,

    Pour des douleurs à l’épaule, j’ai eu une infiltration de Diprostène le 30/04/2021.
    J’ai un RV demain en fin de journée pour une vaccination à l’AZ.
    Cela est-il possible ou faut-il repousser le RV?
    merci de votre éclairage
    Pascale

  62. Bonjour,
    Vaccinée avec une 1ère dose de AstraZeneca au mois de mars, je dois effectuer mon rappel d’ici une dizaine de jours. Agée de moins de 55 ans, on refuse de me faire une 2ème dose d’Astrazeneca. Je vais donc avoir une 2ème injection de Pfizer. Les techniques utilisées n’étant pas les mêmes, y a-t-il un risque pour ma santé de me faire vacciner avec 2 vaccins différents ?
    Merci !

  63. Ma mère âgée 80+ ne veut pas de vaccin. Que répondre ?
    Elle vit à la campagne, il n’y a pas eu de cas à des km. Elle ne se soigne que rarement, ne voit que le facteur ou presque … Le risque semble objectivement presque négligeable.
    Qu’en pensez-vous ?
    Et sa fille qui croit aux « médecines » par imposition des mains… que tenter de lui dire?

  64. Bonjour,
    J’ai 24 ans, je suis asthmatique, allergique, et je suis sous contraceptif (pilule progestative). Je prenais la pilule combinée avant qui m’a été déconseillé après 1 an d’usage car j’ai tendance à faire des migraines avec aura.
    Ayant donc un facteur de risque pour les thromboses déjà identifié par l’usage de la pilule et un système relativement sensible, j’ai du mal a savoir quoi faire vis a vis du vaccin. La discussion autour des risques cardio-vasculaire du vaccin m’inquiète (surtout sur le long terme étant donné mon âge), et étant sous pilule, mais il y a aussi très peu d’explications vis à vis des risques du Covid et des personnes asthmatiques.
    Pouvez-vous m’éclairer sur quel type de vaccin serait le mieux dans ma condition et me rassurer vis à vis des risques?
    Merci

    1. Dans votre cas, c’est un vaccin ARNm qui est indiqué (Pfizer ou Moderna). La vaccination chez vous est d’autant plus indiquée que vous avez des problèmes respiratoires et risque de thrombose (on rappelle que le COVID est un facteur de risque de thrombose bien plus important que les vaccins)

  65. Bonjour,
    j’ai 60 ans, je suis en bonne santé,
    la balance risque/bénéficie est elle en faveur du vaccin pour moi ?
    sachant que le vaccin n’est pas sans risque (risque d’allergie du au polyéthylène glycol et de trombone) et possibilité de nombreux effets secondaires..
    d’un autre coté le risque de contacter une forme grave, plus intéressant pour les plus de 75 ans..
    Et au niveau de la collectivité ? le vaccin peut il stopper la circulation du virus ?
    on ne sait pas, mais on sait que les variants vont sans doute demander d’autres injections de vaccins…

  66. Bonjour,
    j’ai 60 ans, je suis en bonne santé,
    la balance risque/bénéficie est elle en faveur du vaccin pour moi ?
    sachant que le vaccin n’est pas sans risque (risque d’allergie du au polyéthylène glycol et de trombone) et possibilité de nombreux effets secondaires..
    d’un autre coté le risque de contacter une forme grave, plus intéressant pour les plus de 75 ans..
    Et au niveau de la collectivité ? le vaccin peut il stopper la circulation du virus ?
    on ne sait pas, mais on sait que les variants vont sans doute demander d’autres injections de vaccins…

  67. Bonjour.
    Allergique à l’aspirine, aux macrolides et aux opiacés, j’ai fait un oedème de Quincke en 2004 suite à ingestion de crevettes. Par ailleurs, présentant des maladies autoimmunes (polyarthrite rhumat, lupus, maladie de méniére), le premier centre de vaccination consulté a refusé de me vacciner (motif : une demi-heure de l’hopital).
    Demain je me présente pour ma 2ème tentative dans un centre près d’un hôpital pour une vaccination au Pfizer. Ai-raison d’insister ? Mon médecin traitant ne se prononce pas. J’ai 68 ans.

  68. Bonjour, je souffre d’une pancréatite chronique et j’ai vu dans quelques articles que les vaccins ARN avaient des effets secondaires sur le pancréas. J’ai actuellement 51 ans. Pouvez vous me donner des infos complémentaires ?

  69. Bonjour.
    Ma mere femme de 63 ans diabete de type 2 hypertension et imc correcte mais tout de mele au dessus de la moyenne a eu une forme assez severe du covid 19 en novembre. Réhydratation a la maison. Azythromicine plus de 10 jours et lovenox 1 mois.
    Niveau serologie elle a une chiffre de 156 en mars ( identique pratiquement a celui de decembre).
    Doit est elle se faire vaccinée ce mois ci ou est-il préférable d’attendre encore ??

    1. Oui, il y a clairement une indication même prioritaire au vu des antécédents.
      L’infection date de près de 6 mois il est préférable de se faire vacciner dès que possible.

  70. Bonjour, je suis asthmatique et allergique au crustacés je m’apprête à faire le vaccin PFIZER.
    il y a t’il un risque ?

    1. Bonjour
      L’asthme et l’allergie aux crustacés ne constituent pas des contre-indications aux vaccins anti COVID19

  71. bonjour,
    je suis biologiste je me pose la question suivante :

    l’ADN des vaccins à adénovirus génétiquement modifiés comme les vaccins Astra Zeneca ou Janssen doit il rentrer dans le noyau des cellules des personnes vaccinées pour exercer l’effet vaccinal attendu?

  72. Pourquoi se faire vacciner par le vaccin AZ alors que la France n’a pas renouvelé ses commandes.
    Le vaccin Astra-Zeneca est aussi efficace contre le variant Anglais (très dominant) que les autres vaccins. Il existe un doute quant à son efficacité pour prévenir les formes légères à modérées du variant Sud Africain. C’est pour cela qu’il a été suspendu en Afrique du Sud et à la Reunion, Guyane, Mayotte, Moselle. Pour les formes graves rien n’indique qu’il soit moins efficace.
    Un nouveau vaccin AZ efficace contre ce variant est en préparation.

    Pour les autres variants (Indiens, Brésiliens) il n’est pas montré qu’il soit moins efficace.
    Les agences sanitaires ont toutes indiquées l’excellent rapport risques/bénéfices de ce vaccin.

    L’Europe n’a pas reconduit les commandes pour ce vaccin. Les raisons sont probablement multiples. Défauts de livraisons/ Complications très rares thromboemboliques/ Possibilités d’obtenir des quantités suffisantes de vaccins ARN (Pfizer et Moderna). L’efficacité sur les variants du vaccin AZ n’est pas, ce jour, un problème majeur.

    N’hésitez-pas à vous faire vacciner par le vaccin Astra Zeneca qui est réservé aux > 55 ans en raison des très rares thromboses observées en dessous de cet âge.

  73. Bonjour. J’ai 63 ans, j’ai eu une première injection AstraZeneca le 9 avril. Le rdv pour la seconde injection m’est fixé au 11 juin soit 9 semaines plus tard. J’ai la possibilité de recevoir une injection Pfizer à la place, à la même date. Est-ce que ce délai de 9 semaines entre un AstraZeneca et un Pfizer est sans danger, optimal, déconseillé ?

    1. Bonjour
      Il n’existe pas d’études spécifiques sur le sujet, mais nous avons toutes les raisons de penser que cela ne pas pas de problème.

  74. Bonjour, infirmiere retraitée j’ai eu la surprise d’apprendre que j’ai fait un choc anaphylactique stade 3 lors d’une anesthésie en 2015. Après recherches a Reims il s’avere que je réagis a Ketamine et Suxamethonium, je porte donc une carte d’allergique. Mon gros probleme est que je souhaiterais donner un coup de main à mes collègues mais je ne suis pas vaccinée: 68 ans, asthamique ( 2 bouffées de pulmicort par jour donc pas sévère). On me propose astra zeneca sachant que la seconde injection sera probablement un arn m, est ce que les arnm sont vraiment cobtre indiqués dans mon cas, si ce n’est pas le cas pourqupi ne pas prendre un pfizer ou moderna tout de suite?
    Merci pour votre réponse

  75. J’ai 65 ans; je suis vacciné 1ère dose Astra Zeneca; la 2ème dose est prévue 11 semaines après. Puis-je réduire l’intervalle entre les 2 doses, à 8 ou 9 semaines (pour cause voyage), et notamment avec un autre vaccin ?

  76. Bonjour,

    A partir de quel délai les différents vaccins sont-ils efficace ? après 1er et 2nd injection ?

    1. Bonjour
      Cela dépend des vaccins, et il n’y a pas de seuil “efficace/pas efficade” : la protection augmente progressivement et débute environ 15 jours après la première injection, pour atteindre son maximum 10-15 jours après la deuxième injection.

  77. Bonjour.
    Un grand merci pour votre initiative qui répond à bcp de mes interrogations.
    Mon mari était asthmatique enfant et de façon très sévère. Il n’a plus eu de crise depuis 30 ans.
    Il a 50 ans et nous devons nous faire vacciner en fin de semaine avec le pzizer.
    A t il un risque d’allergie ou d’effets secondaires ?
    Merci

    1. Bonjour
      Aucun risque ne peut être exclu, mais d’une façon générale, un asthme, même sévère, n’est pas une contre-indication à la vaccination, bien au contraire.

  78. Bonjour
    Le vaccin est-il compatible avec un projet de grossesse (par PMA) ?
    Merci

  79. J’ai eu un érythème noueux aux jambes et bras après une période de toux apparemment due à un streptocoque. J’ai déjà eu du zona sur les genoux, de l’herpès et j’ai du psoriasis sur le cuir chevelu. Aussi je crains de me faire vacciner et de remuer mon système immunitaire et de réactiver des crises.

    1. Bonjour,
      Il nous est impossible de donner des avis personnalisés sur un forum. Cela demande un dialogue et une prise en compte complète de votre dossier médical, c’est à dire une véritable consultation médicale. Mais aucune des situations que vous décrivez n’est connue à ce jour pour poser problème avec les vaccins antiCOVID19

  80. Bonjour,
    Ma belle fille vient de se faire vacciner. Elle attend un bébé pour le 1er Juin. Je suis inquiète car nous n’avons aucun recul sur ces vaccins. Qui nous dit qu’il n’y aura pas de problème à moyen ou long terme ? Prendre un médicament/vaccin, n’est jamais anodin. Je suis une future grand-mère anxieuse.

    1. Bonjour
      Le plus important est que vous ne transmettiez pas cette anxiété à votre belle-fille ! Rien ne la justifie à ce jour.

  81. Bonjour, j’ai une thrombopenie auto immunitaire. Il m’est déconseillée de me faire vaccinée, sinon mes anticorps s’attaquent aux plaquettes (idem avec tous les virus). Serais je obligé de me faire vacciner pour avoir une vie normale , au risque de mettre ma santé en jeu ? Merci

    1. Bonjour
      Cette situation demande un avis spécialisé avec l’ensemble de votre dossier médical, mais a priori, vous devriez avoir accès sans crainte aux vaccins ARNm

  82. Une question de “noob” : vous dites qu’un “risque à long terme c’est un risque faible à court terme qui s’accumulerait” concernant le vaccin ; et dites également que “nous manquons de recul sur les conséquences à long terme du COVID”.

    Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une idée des conséquences à long terme du COVID (ex : risque de développer un cancer) vu le nombre de personnes déjà contaminées ?

    Est-ce que la différence entre les deux est uniquement qu’il y a une pharmacovigilance avec le vaccin et donc un “vrai” moyen de mesurer ?

    1. Bonjour,
      L’observation à long terme permet deux choses :
      – d’additionner les cas d’effets indésirables survenant à court terme et d’en avoir un nombre suffisant pour déterminer s’ils peuvent être attribués au vaccin (exemple, la narcolepsie pour le vaccin contre la grippe A/H1N1 de 2009/2010)
      – d’identifier d’éventuels effets indésirables qui mettent plusieurs années à se manifester (situation rarissime).

      Nous pouvons considérer que c’est bon pour le premier item. Pour le deuxième, il faut attendre.

  83. bonjour ,
    je dois me faire vacciner vendredi 14 mai ( vaccin arn messager ) , j’ai 69 ans , si effets secondaires il y a , quand et sous quels formes se manifesteront-ils ? dois-je consulter le médecin traitant si je ne me sens pas très bien ou attendre … ?

    1. Bonjour,
      Vous aurez entre pas du tout et beaucoup d’effets secondaires, qui apparaîtront entre la minute qui suivra l’injection et les quelques jours qui suivent. Je ne me moque pas de vous : c’est l’incertitude totale et chaque personne réagit différemment.

  84. Bonjour,

    J’ai 35 ans et des problèmes d’infertilité mais je ne suis pas une personne à risque si j’attrape le Covid. Mon médecin généraliste semble retissant à ce que je me fasse vacciner, de peur d’aggraver mes problèmes d’infertilité. Il dit que je serai protégée par les autres et insiste sur le fait que je ne suis pas personne à risque. Mon centre de PMA ne me donne pas de réponse claire à part “La Haute autorité de santé n’a pas émis de recommandation spécifique pour l’AMP à ce jour”.
    Qu’en pensez-vous ? Dois-je me faire vacciner ? Existe-t-il effectivement un risque, comme le dit mon médecin généraliste, d’aggraver mon infertilité ?
    Je vous remercie par avance de vos réponses.

    1. Bonjour
      Je n’ai trouvé aucune donnée scientifique pour valider ce risque. En revanche, la survenue d’une COVID19 pendant une grossesse serait préoccupante.

  85. Bonjour,
    Je suis infirmière; J’ai développée une maladie auto immune alors que j’ai été vaccinée contre l’hépatite B entre 1996 et 1998.
    Je fais toujours des réactions neuro musculaires au vaccin contre la grippe. En novembre dernier, j’ai été vaccinée contre la grippe au vu de la situation sanitaire et de nouveau une fatigue très importante er de grosses douleurs musculaires accompagnées de perte d’équilibre…etc…sur au moins 6 semaine. s. Egalement avant il m’arrivait de faire quelques fausses routes; Depuis le vaccin c’est devenu du quasi quotidien.
    du coup, J’ai beaucoup de réticence avec le vaccin covid-19.Je crains plus y perdre qu’y gagner. Les gestes barrières et habitudes de précaution mises en place depuis le début de l’épidémie me semblent pour le moment suffisantes. J’ai le sentiment qu’il m’est préférable d’attendre quelques mois, qu’on est un peu plus de recul et sur le virus, et sur le vaccin. Qu’en pensez vous? Que me conseilleriez vous?

  86. Bonjour,

    Que répondre quand on lit qu’il y a plus de mort du vaccin en 5 mois de vaccination COVID19 qu’en 10 ans de vaccination (tous vaccins confondus). Quand on va sur le site VAERS, les résultats sont édifiants. Avez vous une explication ?

    Merci de votre retour.

    1. Je ne vois aucun résultat qui soutient ce que vous avancez. Le nombre de décès dus à la vaccination COVID est extrêmement faible. Quasi inexistant.
      Près d’un milliard de personnes sont vaccinés dans le monde, il est logique que beaucoup d’effets indésirables soient reportés.

  87. J’ai déclaré une sclérose en plaques après le vaccin H1N1. Je ne me suis plus fait vaccinée depuis. Aujourd’hui j’ai déclenché un artérite de Horton et je suis sous corticoïdes pour deux ans . Puis je éviter les vaccin ?

    1. Bonjour, et désolé pour vos 2 pathologies.
      Il est cela dit quasi exclu qu’elles aient été causées par un vaccin. Le vaccin H1N1 n’est pas responsable de sclérose en plaque.Idem pour la maladie de Horton.
      Il n’y a pas de raison d’éviter le vaccin pour vous.

  88. Bonjour,
    Merci pour votre site qui vient combler un vide énorme, un manque incroyable d’info aux citoyens sur les enjeux de la vaccination. Enfin!
    Je ne suis pas anti-vaccin, me fait régulièrement vacciner, contre la grippe notamment.
    J’ai 42 ans et cette fois j’hésite…
    La rapidité extrême de mise au point du vaccin me questionne et je redoute les effets à long terme, dans quelques années, notamment le risque de cancer éventuellement (?) induit. Pouvez-vous me confirmer, en l’absence de recul sur la technologie ARNm, que ce risque de cancer n’existe pas? A 100% sûr?
    Si je me fais vacciner, ce sera par un vaccin ARNm et je souhaiterais comprendre, mieux cerner le risque (ou son absence) cancérigène de ce type de vaccin. En effet j’entends cette crainte régulièrement exprimée autour de moi et je ne sais plus quoi penser…
    Merci par avance!

  89. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette initiative d’un site simple et clair : j’ai tout compris! Sur des sujets qui nous inquiètent tous. Bravo!
    Que dire à de jeunes personnes entre 20 et 40 ans qui manifestent plutôt l’envie de ne pas se faire vacciner par crainte de ce que ces vaccins pourraient induire pour leur santé dans les années à venir? Elles se portent comme un charme actuellement avec une bonne hygiène de vie à laquelle elles sont très vigilantes et elles n’ont pas envie que ces vaccins “mis au point si rapidement et donc avec si peu de recul” perturbent leur santé à l’avenir.
    J’avoue que je ne sais pas même si je vais leur communiquer l’information sur votre site.
    Cordialement.

  90. Bonjour, quel est le délai maximum possible entre deux injections du vaccin Pfizer pour être correctement protégé ?
    Merci pour vos précisions.

  91. Bonjour,
    Que répondre à quelqu’un qui prétend que le glycol contenu dans les vaccins à ARNm est cancérigène?
    Je profite de l’occasio pour vous remercier pour ce site et pour vos réponses.

  92. Bonsoir,
    Je suis atteinte d’une thyroïdite d’Ashimoto et me fais vacciner demain avec Pfizer. (J’ai 20 ans), or j’ai peur des risques associés aux vaccins…: peut on développer des effets secondaires au delà de 2 semaines après vaccination? Les effets secondaires type thrombose donnent ils des signes avant de s’aggraver et de conduire à des complications ? Pour finir, je prends là pilule Trinordiol et ai des problèmes circulatoires, cela augmente t’il mon risque de thrombose ?
    Je vous remercie infiniment, dans l’attente de votre réponse.

  93. Vous assurez l’absence de métaux lourds dans les vaccins anticovid, mais y a-t-il de l’aluminium (qui n’est pas un métal lourd)? L’aluminium étant suspecté de favoriser la maladie d helzeimer.

    1. cf la question/réponse à ce sujet. L’aluminium dans les vaccin n’est associée à aucune complication. Et il n’y a pas d’aluminium dans les vaccins COVID

  94. Bonjour,
    Je me suis faite vaccinée jeudi dernier. Je dois me rendre absolument dans ma famille ce WE. Pour diminuer les risques, en plus des gestes barrières, je pensais acheter des auto-test en pharmacie. Le résultat ne risque t il pas d’être faussé ? Merci

    1. Non la vaccination ne modifie pas les auto-tests, qui sont des tests antigéniques. Il ne peuvent se positiver que si le virus est présent.
      En revanche, vous n’êtes pas encore bien protégée et il faut poursuivre les gestes barrières comme si vous n’étiez pas vaccinée.

  95. Bonjour,
    Sur le site : https://www.aimsib.org/2021/05/02/catastrophe-annoncee-de-la-vaccination-anti-covid-mais-le-cdc-persiste-et-signe/
    je lis que
    – « les vaccins à coronavirus ne sont pas sûrs. » et qu’il existe des « doutes concernant la fertilité, les problèmes de coagulation du sang (coagulopathie) et l’échappement immunitaire »
    – « les vaccins Covid pourraient induire des anticorps à réaction croisée avec la syncytine et nuire à la fertilité ainsi qu’au bon déroulement de la grossesse. »
    – > Quelles sont les études scientifiques réfutant ces points ?
    -> Qui sont les acteurs derrière le site aimsib.org ?
    merci

    1. Bonsoir,
      Les sites de ce type pullulent sur le web. Ils nous est impossible de les “décortiquer” un par un. Déjà, en regardant la photo d’illustration, vous devriez identifier d’emblée un site polémiste plus qu’informatif. Ensuite, ce site rapporte des discussions, des courriels, des opinions, et pratique un mélange subtil entre le vrai et le faux. Ne perdez pas votre temps à lire ces manipulations. Ce n’est pas à nous de réfuter ces points, c’est à eux de prouver la véracité de leurs “informations”.

  96. J’ai eu une 1 ère dose Astrazeneca, la 2 eme prévue autour du 15 juin !
    J’ai eu des ecchymoses le lendemain sans savoir pourquoi ! Cela me fait peur de faire le 2 eme astrazeneca, ayant eu un infarctus il y a quelques années !
    Puis je faire le pfizer en 2 eme ?
    Je vous remercie de me répondre

    1. Vous pouvez faire l’un ou l’autre. Le meilleur reste celui qui est disponible.
      Il n’y a pas aucun sur risque rapporté d’infarctus pour l un ou l’autre. Nous tenons à vous rassurer sur la 2eme dose.

  97. Bonjour,

    Puis-je me faire vacciner (2ème dose Pfizer) moins d’une semaine avant un transfert d’embryon dans le cadre d’une FIV?
    Merci.

    1. Pour cette question très précise, nous vous conseillons de voir cela avec votre gynécologue – obstetricien. Peut être vaut il mieux attendre 10 jours pour le rappel.

  98. Bonjour, j’ai posté un message hier qui n’apparaît pas, j’ai eu la seconde dose de Pfizer en étant enceinte d’une semaine. Je suis inquiète sur les risques du vaccin pendant cette période d’embryogenèse et sur les risques de handicap/ trouble neuro-développemental comme le vaccin est conseillé seulement à partir du deuxième trimestre. Pourriez-vous me renseigner directement par mail si vous ne souhaitez pas le faire sur la page internet? Merci!

  99. Les “négationnistes” de l’intérêt de se protéger par la vaccination et les gestes barrière disent que, face à la maladie Covid et pour toute la population, notre immunité naturelle est tout à fait capable de nous protéger de la maladie, et qu’elle permet dans tous les cas de ne pas développer une forme grave de la maladie.

    Pouvez vous poster une réponse sur ce sujet ?

  100. Sans le faire vérifier scientifiquement, certains (surtout ceux qui ne veulent pas de la vaccination) pensent qu’ils vont développer une réaction allergique, ou inflammatoire, ou infectieuse grave avec la vaccination.

    Pouvez vous apporter une réponse à cette interrogation, en séparant éventuellement les différents modes de vaccination ?

Les commentaires sont fermés.